Intégrer la santé publique dans les projets de Coaldale (Alberta)

Contexte

En 2018, la ville de Coaldale, en Alberta, a entamé une réflexion sur la façon dont elle pourrait intégrer des considérations de santé dans ses nouveaux projets afin de créer une communauté plus saine. 

La ville, qui compte une population de 9 000 habitants, a réalisé d’importantes avancées en matière d’environnement bâti, y compris un nouveau centre récréatif polyvalent conçu pour accueillir diverses initiatives communautaires. De plus, au cours des quatres dernières années, environs quatre kilomètres ont été ajoutés à son réseau de sentiers multi-usagers. 

« Nous avons une jeune population. L’âge moyen est de 36 ans et il y a beaucoup d’enfants en ville. Les installations récréatives et les pistes cyclables sont donc en forte demande », affirme Spencer Croil, directeur de la planification et du développement et directeur général adjoint de la ville.  « Nous avons profité de la revitalisation du centre-ville pour encourager la marche et le vélo. Quoique la rue principale s’étend seulement sur quatre rues, elle est un point de rassemblement pour tous les membres de la communauté. Nous nous sommes assurés que cette zone soit conçue à une échelle humaine afin d’en faire un espace où il fait bon marcher, se rassembler et se divertir », déclare Spencer.

Processus 

Au début de 2021, fidèle à son engagement de répondre aux besoins en santé de la communauté, la Ville s’est associée à deux divisions des services de santé de l’Alberta pour lancer un programme pilote appelé Healthy Communities by Design.  

« À l’aide de l’outil Healthy Places Action Tool des services de santé de l’Alberta, nous avons interpellé la communauté par le biais d’un « groupe de travail des communautés en santé » en vue d’évaluer la performance de la ville dans six domaines liés à la santé, notamment le potentiel d’activité physique, l’alimentation saine, la réduction de la consommation de l’alcool et du tabac, la protection contre les rayons UV (ultraviolets) et le dépistage du cancer », déclare Melanie Messier, urbaniste à la Ville

« Nous avons reçu de précieux commentaires du groupe de travail, qui était composé de conseillers municipaux, de représentants des écoles, des services des parcs et loisirs de la ville, de la bibliothèque publique, d’un propriétaire d’entreprise local et de représentants du programme Family and Community Support Services (FCSS) », poursuit Melanie.

Résultats 

Le groupe de travail et le rapport préparé par les services de santé de l’Alberta ont conclu que Coaldale était bien desservie en matière d’installations récréatives, mais qu’elle pouvait en faire davantage pour encourager une alimentation saine et pour favoriser le dépistage du cancer. En fait, en Alberta, un ménage sur dix a du mal à se procurer une alimentation saine.

« L’étape suivante consistait à intégrer ces résultats dans une série de projets et de programmes majeurs présentement en cours », explique Melanie. « Nous nous en servons également pour entamer l’ébauche d’un plan stratégique portant sur les communautés en santé.»  

Le plan stratégique doit également tenir compte de la santé communautaire. Comme point de départ dans ses discussions sur les projets futurs visant à combler les besoins prioritaires identifiés par les résidents, la ville s’est inspirée du Cadre de travail relatif au bien-être communautaire établi par le Conference Board du Canada. 

Ayant identifié les domaines à améliorer, les résidents concentrent maintenant leurs efforts à proposer des solutions pour répondre aux besoins prioritaires. Par exemple, la ville travaille présentement avec les élèves de l’école secondaire Kate Andrews dans l’élaboration de propositions pour un projet d’amélioration communautaire. 

« Les étudiants ont reçu une subvention de $ 8 000 qui leur permettra d’élaborer leurs propositions dans un ou plusieurs domaines liés à la santé », déclare Melanie. « L’aménagement d’un marché public sur la rue principale récemment revitalisée figure parmi les propositions auxquelles nous prévoyons donner suite. »  

En plus d’offrir davantage de possibilités d’alimentation saine, les marchés publics présentent des avantages connexes sur le plan sanitaire et social. Ils favorisent les liens sociaux et la cohésion communautaire, tout en offrant des occasions de sorties et de promenades aux membres de la communauté.

Scroll to Top